Identifiez-vous ou Créez un compte

Aleksandr Nikolaïevitch Scriabine, le Poème de l’extase, op. 54

Aleksandr Nikolaïevitch Scriabine, le Poème de l’extase, op. 54

Profondément mystique, Scriabine considérait la musique sous l'angle religieux, ayant pour but d'élever l'âme. Il développa une théorie harmonique, issue du chromatisme de Tristan de Wagner, fondée sur l'enchaînement d'accords dissonants sans résolution. Le Poème de l'extase, composé en 1908, hymne à l'apothéose de l'homme, illustre bien ce mysticisme et ce style. Il décrit une extase d'abord sensuelle, puis s'élevant vers la lumière en se purifiant.

&pro; Koka Media