Miguel Ángel Asturias

Écrivain et diplomate guatémaltèque (Guatemala 1899-Madrid 1974).

Il fait revivre la splendeur des mythes mayas dans ses Légendes du Guatemala (1930) puis consacre ses poèmes et romans à l'histoire et aux problèmes sociaux de son pays : Monsieur le Président (1946), Hommes de maïs (1949), le Pape vert (1954), Week-end au Guatemala (1956), où réalisme et magie interfèrent sans cesse. L'inspiration d'Asturias devient lyrique et incantatoire dans la Flaque du mendiant (1961), Une certaine mulâtresse (1963). [Prix Nobel de littérature 1967.]