Louis Firbank, dit Lou Reed

Chanteur et auteur-compositeur de rock américain (Brooklyn, New York, 1942-New York 2013).

Lou Reed poursuit ses études en poésie, littérature et journalisme avant de devenir compositeur de chansons alimentaires. Lassé, il fonde plusieurs groupes (The Primitives, Warlocks) avant de monter le Velvet Underground avec d'autres musiciens désenchantés. Soutenu par l'avant-gardiste Andy Warhol, leur crédibilité artistique est certaine, mais le succès n'est pas au rendez-vous. Avec des paroles célébrant la beauté dans l'horreur (drogue, mort, sexe, violence) et la décadence, leur univers n'est pas accessible au grand public. Cependant, la légende est en marche...

Les crises d'ego déchirant le groupe (notamment Reed et John Cale), Lou Reed quitte le Velvet en 1970 au bout de quatre albums. En 1972, il refait surface avec deux albums, Lou Reed (avec des membres de Yes) et surtout Transformer produit par David Bowie et son guitariste, Mick Ronson. L'album contient le hit qui fera connaître Lou dans le monde entier, Walk On The Wild Side, où il décrit l'underground interlope, la nuit, les travestis, la drogue, l'homosexualité... Il devient le porte-parole des marginaux et le parrain du punk. Sur le même album, le titre Perfect Day devient également un standard.

En 1973, le très sombre et ténébreux Berlin, un concept album évoquant la déchéance et le suicide, est considéré comme une œuvre majeure. Lou Reed devient un compositeur unique et son ton glacial et macabre va influencer des générations entières de musiciens (Sonic Youth, REM, etc. et tout le courant cold wave).

De 1974 à 1982, il publie plusieurs albums inégaux, du meilleur (le live Rock'n'Roll Animal, 1974) au quasi inaudible (les expérimentations bruitistes de Metal Machine Music en 1975). Il donne une image plus adulte et sort en 1982 un hommage à son mentor le poète Delmore Schwarz (The Blue Mask). Par ailleurs, il participe à diverses causes humanitaires (Farm Aid en 1985, tournée Amnesty International en 1986, lutte antiapartheid…). En 1989, il renoue avec le succès commercial grâce à l'album New York.

Au début des années 1990, il retrouve progressivement les membres du Velvet Underground, notamment John Cale sur l'album Songs For Drella, un hommage à Andy Warhol décédé en 1987. Par la suite, le Velvet se reforme, d'abord ponctuellement à Paris en 1990, puis pour une tournée européenne en 1993 : le public vient en masse pour écouter ces légendes vivantes. Bien entendu, règlements de compte et fiertés démesurées auront raison de cette reformation.

Lou Reed est fait chevalier des Arts et des Lettres par Jack Lang en 1992. Il continue de publier des albums et de faire des apparitions très « arty » dans les années 2000 (lectures de poèmes, caméos dans plusieurs films) tout en menant des collaborations étonnantes (Gorillaz en 2010, Metallica en 2011).