François Rude

François Rude, le Départ des volontaires
François Rude, le Départ des volontaires

Sculpteur français (Dijon 1784-Paris 1855).

Prix de Rome en 1812, attaché à un classicisme nourri de la leçon antique, mais porté à une recherche du mouvement qui correspond à l'esprit épique de la Révolution et de l'Empire, il a sculpté quelques-unes des œuvres les plus représentatives de l'époque romantique (haut-relief en pierre du Départ des volontaires de 1792, dit la Marseillaise [1832-1835], Arc de triomphe de l'Étoile, Paris ; Napoléon s'éveillant à l'immortalité [1845], bronze, Fixin, Côte-d'Or).