Identifiez-vous ou Créez un compte

soulèvement

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Le soulèvement de la couche picturale est dû à une altération de cette couche caractérisée par un manque partiel d'adhérence au support ou à la préparation. C'est généralement l'humidité qui provoque le gauchissement des panneaux en bois et la séparation des éléments constitutifs du tableau, entraînant différentes altérations, comme écaillements, frisures, plissements et clivages. Les causes particulières de soulèvement inhérentes à la matière picturale sont les craquelures en cuvette, un appauvrissement général de la peinture, l'emploi des bitumes, qui entraîne la formation de gerçures et de boursouflures.