Algérie

en arabe Barr al-Djāza‘ir

Nom officiel : République démocratique et populaire d'Algérie

Carton de situation - Algérie
Alger
Alger

État d'Afrique du Nord, l'Algérie, baignée au nord par la Méditerranée, est limitée à l'ouest par le Maroc et le Sahara occidental, au sud par la Mauritanie et le Mali, au sud-est par le Niger et à l'est par la Tunisie et la Libye.
L'Algérie est membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (O.P.E.P.).

  • Superficie : 2 380 000 km2
  • Nombre d'habitants : 39 208 000 (estimation pour 2013)
  • Nom des habitants : Algériens
  • Capitale : Alger
  • Langue : arabe
  • Monnaie : dinar algérien
  • Chef de l'État : Abdelmadjid Tebboune
  • Chef du gouvernement : Abdelaziz Djerad
  • Nature de l'État : république à régime semi-présidentiel
  • Constitution :
    • Adoption : 28 novembre 1996
    • Entrée en vigueur : 8 décembre 1996
    • Révisions : avril 2002, novembre 2008
Pour en savoir plus : institutions de l'Algérie

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L'ALGÉRIE

Située au cœur du Maghreb, entre le Maroc et la Tunisie, l'Algérie se trouve au contact de deux grands domaines géographiques. Méditerranéenne au nord, elle est saharienne vers le sud. Plus grand pays d'Afrique, l'Algérie est quatre fois plus vaste que la France. Une distance de 1 500 à 2 000 km sépare Alger des frontières du Sud, aux confins sahariens de la Mauritanie, du Mali, du Niger et de la Libye. Mais l'espace algérien n'offre aucune homogénéité. Profondément dissymétrique, il oppose de vastes étendues monotones et désertiques, les territoires sahariens du Sud (plus de 2 millions de kilomètres carrés), aux milieux plus variés et parfois très contrastés des régions maghrébines du Nord (environ 250 000 km2).

L'Algérie est encore globalement peu peuplée. La population, rapidement croissante (plus de 2 % par an), est concentrée sur le littoral, au climat méditerranéen, ou à proximité. Elle juxtapose arabophones (largement majoritaires) et berbérophones (dans les Aurès et la Kabylie), tous musulmans. Le taux de natalité, très élevé jusqu'au milieu des années 1980, explique sa grande jeunesse (27 % des Algériens ont moins de 15 ans) et les problèmes posés dans les domaines de l'éducation et de l'emploi.

L'urbanisation a progressé plus vite que l'industrie, pourtant favorisée par les revenus tirés de l'extraction du pétrole et du gaz naturel, bases des exportations. L'élevage ovin domine sur les Hautes Plaines. La frange méditerranéenne, site des principales villes, porte quelques cultures (blé, orge), parfois irriguées (agrumes). Après l'indépendance, la socialisation de l'économie n'a pas stimulé la productivité. L'émigration (vers la France) n'a pas enrayé le chômage. L'économie, qui a pâti dans les années 1990 de la violence qui sévissait dans le pays, renoue aujourd'hui avec la croissance, mais elle reste très dépendante de la rente énergétique et peine à répondre aux aspirations sociales.

Alger
Alger
Algérie
Algérie
Drapeau de l'Algérie
Drapeau de l'Algérie
  • vers -700 000 L'Homo erectus est connu sous le nom d'« atlanthrope » ou « homme de Ternifine » (Algérie).
  • 5000/4000 avant J.-C. Domestication du bœuf dans le massif saharien ; l'apogée de cette période pastorale (associée à l'élevage de la chèvre et du mouton) se traduit par l'importance des peintures pariétales représentant des troupeaux de bœufs.
  • vers 2500 avant J.-C. Débuts de la désertification des régions sahariennes ; la population pastorale émigre vers le sud, jusqu'à la forêt équatoriale.
  • vers 1000 avant J.-C. Peintures rupestres représentant des chars à deux roues tirés par des chevaux (Sahara), témoins de la route des chars, reliant le fleuve Niger à la Méditerranée ; cette voie commerciale permettait le trafic de la poudre d'or, des esclaves et de l'ivoire vers l'Égypte et la Grèce.
  • 201 avant J.-C. Masinissa (ou Massinissa) règne sur toute la Numidie ; il entreprend de sédentariser les nomades et de favoriser la construction de villes.
  • 112 avant J.-C. Jugurtha, roi de Numidie, s'empare de Cirta (aujourd'hui Constantine) ; c'est le début de la guerre contre Rome.
  • 46 avant J.-C. César écrase à Thapsus le parti de Pompée ; le roi numide Juba Ier se donne la mort. Sittius s'empare de Cirta (aujourd'hui Constantine) ; c'est le début de la domination romaine sur une partie de la Numidie, où César crée la province de l'Africa Nova.
  • 40-42 Annexion par Rome du royaume de Mauritanie et création des provinces de Mauritanie Césarienne (capitale Cherchell) et de Mauritanie Tingitane (capitale Tanger).
  • 100 Fondation de la colonie militaire de Timgad (Algérie).
  • fin du IIe s. -IIIe s. Apogée de Timgad (Algérie), ville romaine cadastrée en carrés égaux.
  • 372-375 Firmus, prince maure fédéré, se révolte contre Rome et s'empare des Mauritanies. Il est vaincu par Théodose l'Ancien, père de Théodose Ier le Grand.
  • 396 Augustin, évêque d'Hippone.
  • 429 Invasion de l'Afrique romaine par les Vandales, commandés par Geiséric (ou Genséric).
  • 476 Le roi vandale Geiséric impose à l'Empire d'Orient la reconnaissance de ses possessions : Afrique, Corse, Sardaigne et Baléares.
  • 530-534 Reconquête de l'Afrique du Nord par les Byzantins, commandés par le général Bélisaire.
  • 533 Byzance reprend l'Afrique du Nord aux Vandales.
  • 681-682 Conquête arabe de l'Algérie.
  • 700-710 Conquête arabe du Maroc. Toute l'Afrique du Nord fait désormais partie de l'Empire musulman et est gouvernée par des gouverneurs omeyyades.
  • 711 Les musulmans d'Afrique du Nord, ayant franchi le détroit de Gibraltar, défont le roi des Wisigoths Rodrigue (ou Rodéric) et conquièrent l'Espagne.
  • 739-740 Soulèvement des Berbères du Maghreb contre la domination arabe.
  • 761 Fondation par un kharidjite d'origine persane du royaume rustémide de Tahert (Maghreb central).
  • 911 Destruction du royaume rustémide de Tahert par les Fatimides.
  • 929 Abd al-Rahman III, émir de Cordoue, se proclame calife ; il entreprendra des campagnes en Afrique du Nord pour y faire reconnaître son autorité.
  • 931 Abd al-Rahman III, calife de Cordoue, tente de chasser les Fatimides d'Afrique du Nord, prend Ceuta et fait reconnaître son autorité par les princes du Maroc et du Maghreb central.
  • 1015 Les Hammadides fondent une dynastie indépendante dans le Maghreb central (Algérie) ; leur capitale est la Qala des Banu Hammad, dans les monts du Hodna.
  • 1091 Les Hammadides se replient vers le littoral et font de Bougie (aujourd'hui Béjaïa) leur capitale.
  • 1121 Le réformateur religieux Muhammad ibn Tumart se déclare mahdi, c'est-à-dire celui qui doit faire régner la justice et la vraie foi ; il crée la communauté almohade.
  • 1147 Abd al-Mumin enlève Marrakech aux Almoravides. La dynastie des Almohades régnera près d'un siècle sur l'Afrique du Nord et sur l'Espagne.
  • vers 1147 Abd al-Mumin devient le calife de la communauté almohade.
  • 1152 Les Almohades éliminent les Hammadides de Bougie (aujourd'hui Béjaïa).
  • 1195 Les Almohades, maîtres de l'Afrique du Nord et de l'Andalousie, remportent sur le roi de Castille Alphonse VIII la victoire d'Alarcos.
  • 1229 Les Hafsides rejettent l'obédience des Almohades et deviennent maîtres de l'Ifriqiya.
  • 1235 Fondation de la dynastie berbère abdalwadide à Tlemcem.
  • 1331-1349 Règne de Abu al-Hasan. Apogée de la dynastie marocaine des Marinides, qui s'empare du royaume abdalwadide de Tlemcen (1337) et occupe en 1347 l'Ifriqiya hafside (Tunisie, Algérie orientale).
  • 1358 Fin de la domination marinide sur l'Ifriqiya, qui est partagée entre trois princes hafsides établis à Tunis, Béjaïa et Constantine.
  • 1359 Les Abdalwadides reprennent le pouvoir à Tlemcen.
  • 1410-1411 Le souverain hafside Abu Faris s'empare d'Alger.
  • 1435-1488 Règne de Abu Amr Uthman, qui consolide la puissance hafside et domine tout le Maghreb.
  • 1505-1511 Les Espagnols occupent Mers el-Kébir, Oran et Béjaïa.
  • 1518 Le corsaire turc Khayr al-Din (Barberousse) place Alger sous la protection du sultan ottoman.
  • 1520-1566 Apogée de l'Empire ottoman sous le règne de Soliman le Magnifique. Expansion en Europe (Rhodes, Hongrie), en Afrique du Nord (Alger, Tripoli, Tunis), au Moyen-Orient (Mésopotamie, Aden).
  • 1587 Organisation de la régence d'Alger.
  • XVIIe s. Développement de la course en Méditerranée au profit des régences barbaresques (Alger, Tunis).
  • XVIIIe s. Décadence d'Alger et de ses expéditions corsaires, prospérité de la Régence de Tunis.
  • 1830 Prise d'Alger par les Français.
  • 1832-1847 Abd el-Kader dirige la résistance à la conquête de l'Algérie par la France.
  • 1850 Les Allemands H. Barth, A. Overweg et le Britannique J. Richardson traversent le Sahara jusqu'au Tchad.
  • 1859-1861 Voyage de H. Duveyrier au Sahara.
  • 1881 Massacre de la mission de P. Flatters (France) au sud de Ouargla (Sahara algérien).
  • 1890 « Toast d'Alger », prononcé par le cardinal Lavigerie en faveur du ralliement des catholiques français à la République.
  • 1898-1900 Missions des Français F. Foureau et F. Lamy de l'Algérie aux régions tchadiennes.
  • 1940 Bombardement de la flotte française par les Britanniques à Mers el-Kébir (3 juillet).
  • 1942 Débarquement anglo-américain en Afrique du Nord (Maroc, Algérie) [9 novembre].
  • 1943 C. de Gaulle et H. Giraud coprésidents du Comité français de libération nationale organisé à Alger (24 janvier).
  • 1943 Le Manifeste du peuple algérien, ouvrage politique de F. Abbas, leader du combat pour l'indépendance, est à l'origine du renouveau du nationalisme algérien.
  • 1944 Constitution du Gouvernement provisoire de la République française à Alger (3 juin), qui durera jusqu'en octobre 1946.
  • 1945 Soulèvement sanglant dans le Constantinois (Algérie) [mai].
  • 1954 Insurrection dans les Aurès et en Grande Kabylie, début de la guerre d'Algérie.
  • 1954 Tremblement de terre à Orléansville (auj. Chlef) en Algérie (un nouveau séisme y a eu lieu en 1980).
  • 1956 Envoi du contingent en Algérie (avril).
  • 1957 En Algérie, opération de rétablissement de l'ordre menées dans les villes (« bataille d'Alger ») [janvier-février].
  • 1958 Insurrection à Alger (13 mai).
  • 1961 Référendum adoptant le principe de l'autodétermination en Algérie (janvier).
  • 1961 Création de l'O.A.S. (Organisation Armée secrète), après l'échec du putsh militaire d'Alger (avril).
  • 1961 Répression d'une manifestation algérienne à Paris (octobre).
  • 1962 À la suite des accords d'Évian (18 mars), approuvés par référendum le 8 avril, indépendance de l'Algérie.
  • 1963 A. Ben Bella, président de la République algérienne.
  • 1973 Premier choc pétrolier, déclenché par l' O.P.E.P., qui entraîne une forte hausse du prix du pétrole.
  • 1989 Fondation de l'Union du Maghreb arabe (U.M.A.).
  • 1991 Début des massacres en Algérie.
  • 1992 En Algérie, un régime d'exception empêche les islamistes d'accéder au pouvoir.
  • 1995-1996 Attentats du Groupe islamique armé (G.I.A.) en France.
  • 1999 Algérie : élection de Abdelaziz Bouteflika à la présidence de la République.
Voir plus