Identifiez-vous ou Créez un compte

De la clémence

Traité de morale de Sénèque (55 après J.-C.)

Sénèque formule des maximes qui pourront guider le jeune empereur Néron dans son exercice du pouvoir. En matière d'éducation des enfants, il prône la modération des châtiments, qu'il situe à mi-chemin entre une sévérité systématique et une indulgence excessive. Les exégètes lui reprocheront d'avoir, par ses belles sentences, appris à bien mentir à son élève, bientôt fratricide, dont il dresse un portrait étonnamment élogieux. Néanmoins, on retiendra de ce traité son exaltation généreuse d'une justice de l'amour pour repousser la satisfaction des instincts brutaux.