Identifiez-vous ou Créez un compte

perfection

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Terme employé dans le solfège de la fin du Moyen Âge pour désigner la division d'une valeur en trois ; la division en deux étant dite « imparfaite », par référence à la perfection de la Sainte Trinité.

Dans la notation mensurale de la même époque, une ligature était dite « avec » ou « sans » perfection selon que, par la position de sa dernière note, celle-ci était ou non allongée ; la même notion appliquée au début de la ligature était dite « propriété ».