Identifiez-vous ou Créez un compte

perdendosi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Terme italien pour « en se perdant », prescrivant de jouer un passage ou une note en un descrescendo continu, jusqu'à ce que le son disparaisse, « se perde ».

On trouve cette indication dans l'allegro initial de la symphonie en ut majeur no 60 (le Distrait) de Haydn (1774), à l'origine musique de scène pour la pièce de Regnard : la musique effectivement se perd et semble devoir s'arrêter, dépeignant sans doute les pertes de mémoire du héros principal, Léandre, mais un soudain fortissimo la rappelle à l'ordre, la remet dans le droit chemin.