Identifiez-vous ou Créez un compte

antiphonaire

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la musique ».

Au sens ancien strict, ce terme désignait le livre liturgique contenant les antiennes (liber antiphonarius) pour l'office et celles pour la messe (introït, offertoire, communion). Ces pièces étaient chantées par le chœur, en alternance avec les répons, contenus dans un autre livre, le cantatorium, réservé aux solistes et plus tard appelé le graduel (liber gradualis) [trait, graduel, alleluia]. Plus tard, les répons furent insérés dans l'antiphonaire.