trophoblaste

Coupe du placenta
Coupe du placenta

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Couche cellulaire périphérique de l'œuf, formée lorsque celui-ci est encore au stade de blastocyste (du 5e au 7e jour après la fécondation) et qui est à l'origine du placenta.

Embryologie

Le trophoblaste est présent au tout début du développement embryonnaire. Il est constitué de replis creux de petite taille, les villosités choriales, et sécrète des enzymes qui permettent aux cellules situées au-dessus du bouton embryonnaire du blastocyste (futur embryon) de pénétrer dans la muqueuse utérine et de réaliser ainsi la nidation de l'œuf. Dès le 8e ou le 9e jour, le trophoblaste assure un rôle nourricier de l'embryon.

Plus tard, le trophoblaste se différencie en deux couches : le cytotrophoblaste, interne (ou trophoblaste cellulaire), et le syncitiotrophoblaste, externe (ou trophoblaste syncitial), l'ensemble formant le chorion (membrane externe de l'œuf). Au troisième mois, le trophoblaste prend le nom de placenta.

Examens

L'hormone sécrétée par les cellules trophoblastiques, appelée hormone chorionique gonadotrophique (h.C.G.), permet de confirmer l'existence d'une grossesse. Vers la dixième semaine de la grossesse, la biopsie de trophoblaste, effectuée sous contrôle échographique par voie vaginale ou abdominale, permet d'établir un diagnostic précoce des maladies héréditaires du fœtus.

Pathologie

Le trophoblaste peut être le siège d'une dégénérescence, bénigne (môle hydatiforme) ou maligne (choriocarcinome).