trismus

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Constriction des mâchoires due à la contracture involontaire des muscles masticateurs.

Causes

Le trismus est le premier signe de reconnaissance du tétanos.

Il présente alors des recrudescences paroxystiques à l'occasion desquelles il peut y avoir morsure de la langue. Une contracture simultanée des muscles de la glotte peut, au cours d'une de ces crises, entraîner l'asphyxie.

Le trismus s'observe également en d'autres circonstances. Il peut constituer un signe de la maladie sérique (réaction fébrile, qui s'observait surtout entre le 7e et le 9e jour suivant une sérothérapie [injection de sérum de cheval immunisé]), survenir en cas de lésions locales inflammatoires (amygdalite, phlegmon de l'amygdale, abcès dentaire causé par l'éruption d'une dent de sagesse mandibulaire, arthrite temporomaxillaire), au cours de la maladie de Horton (artérite temporale) ou être provoqué par un traumatisme (luxation, fracture de la mâchoire). Certaines intoxications (strychnine) ou certains accidents d'intolérance médicamenteuse (neuroleptiques) peuvent également provoquer un trismus. Certains états de souffrance cérébrale donnent lieu à un trismus, accompagnant les troubles de conscience.

Traitement

Il dépend de la cause (dentaire, traumatique, etc.). Le tétanos impose une hospitalisation d'urgence.