stimulation magnétique transcérébrale répétée (rTMS)

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Technique de stimulation magnétique non invasive, appliquée de manière répétée.

Cette technique, actuellement en développement, consiste à entraîner une dépolarisation de certains neurones cérébraux par un champ magnétique qui induit un courant localisé. Le champ magnétique est le plus souvent appliqué au niveau du lobe cérébral dominant, le stimulateur est placé sur le crâne, la fréquence du courant est faible (1-10 hertz). La répétition des stimulations se fait au cours des séances, qui sont au nombre de 5 à 10, durant une période de deux semaines. Les hypothèses de l’action sont diverses et en cours de validation (modification des neuromédiateurs, action sur le circuit neuro-endocrinien, modifications de câblage cérébral). Cette technique est totalement différente de la technique d’électrostimulation cérébrale.

Indications

Cette technique est utilisée en dehors des contre-indications (épilepsie et maladies médicales en évolution). Elle est indolore et doit être étalonnée pour chaque personne, car son action dépend de l’excitabilité cérébrale et du métabolisme cérébral local. Il n’existe pas d’effets secondaires et son application peut se faire à toute personne adulte. La méthode présente un potentiel d’application au cours de l’évolution de certaines dépressions et au cours d’hallucinations auditives. Des études ont lieu dans la maladie de Parkinson, les tics, les T.O.C. (troubles obsessionnels compulsifs) et au cours de certaines douleurs. La stimulation magnétique ne remplace pas l’électroconvulsivothérapie.