rhinofibroscopie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Examen des fosses nasales, du pharynx et du larynx à l'aide d'un fibroscope.

Indications

La rhinofibroscopie est indiquée dans certaines affections des fosses nasales et du larynx quand les autres méthodes de rhinoscopie n'ont pas permis d'établir un diagnostic. Elle est réalisée en consultation chez les adultes comme chez les enfants.

Déroulement et résultats

Le médecin introduit dans une narine du patient assis en face de lui un fibroscope nasal (tube court de 3 millimètres de diamètre muni d'un système optique et de fibres de verre pour l'éclairage) qu'il fait progresser dans les fosses nasales pour visualiser les cornets, le cavum, le pharynx et le larynx. Il pratique de la même façon pour la seconde narine. Cet examen ne dure que quelques minutes. Si le médecin désire explorer les zones étroites des fosses nasales, il effectue une petite anesthésie locale afin d'éviter d'éventuelles sensations désagréables dues aux frottements du fibroscope. Les résultats sont connus immédiatement.

Effets secondaires

Une rhinofibroscopie ne génère aucun traumatisme. Mais, lorsque le fibroscope touche la paroi postérieure du cavum, le patient peut ressentir une sensation douloureuse, accompagnée de nausées qui disparaissent rapidement.