réflexogramme achilléen

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Mesure du temps de décontraction des muscles du mollet (triceps sural) après percussion du tendon d'Achille.

Cet examen était naguère effectué pour diagnostiquer une myopathie, une neuropathie, une hyperthyroïdie ou une hypothyroïdie. En effet, les hormones thyroïdiennes ont une action modulatrice sur la conduction neuromusculaire : lorsqu'elles sont sécrétées en excès, le temps de décontraction est raccourci ; dans le cas inverse, il est allongé.

Le réflexogramme achilléen est aujourd'hui remplacé par des examens ou des tests plus précis (électromyographie, électrodiagnostic, dosage sanguin des hormones thyroïdiennes).