Identifiez-vous ou Créez un compte

prééclampsie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

État pathologique de la femme enceinte apparaissant après la 20e semaine de grossesse et caractérisé par une hypertension artérielle, une protéinurie (présence de protéines dans les urines) et une prise de poids avec œdème.

Autrefois appelée toxémie gravidique, la prééclampsie survient dans 5 % des grossesses. Elle est plus fréquente en cas de grossesse gémellaire et chez les femmes n'ayant encore jamais accouché. Ses mécanismes ne sont pas totalement élucidés.

Symptômes et complications

La prééclampsie se manifeste par des maux de tête, des sensations visuelles anormales (mouches, points lumineux), des bourdonnements d'oreilles, des œdèmes des membres et du visage et une hypertension artérielle importante. Elle s'accompagne fréquemment de thrombopénie (baisse du taux de plaquettes) et d'hémolyse aiguë (anémie par destruction des globules rouges). Le syndrome HELLP est une prééclampsie qui s'accompagne d'anomalies hépatiques (élévation des transaminases). Non traitée, une prééclampsie peut être très grave, tant pour l'enfant que pour la mère.

Les complications fœtales sont la souffrance fœtale, la mort in utero ou à la naissance.

Les complications maternelles sont l'éclampsie (définie par la survenue de convulsions), l'hématome rétroplacentaire (collection de sang entre le placenta et la paroi de l'utérus), l'insuffisance rénale aiguë, l'œdème cérébral, les hémorragies massives et les troubles de la coagulation sanguine.

Traitement

Une prééclampsie impose une hospitalisation avec repos complet, traitement de l'hypertension artérielle et surveillance étroite de la femme enceinte (par dosage des taux sanguins d'urée, de créatinine, d'acide urique et du taux de plaquettes) aussi bien que du fœtus à l'aide d'un monitorage permanent. Le traitement a pour buts d'éviter les complications graves de l'hypertension artérielle chez la mère et de prolonger le plus longtemps possible la maturation fœtale. Cependant, afin d'éviter de mettre en danger la vie de l'enfant et de la mère, on peut décider de provoquer un accouchement même prématurément.