Identifiez-vous ou Créez un compte

polyménorrhée

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Règles survenant à intervalles trop fréquents (moins de 24 jours).

Causes

Une polyménorrhée est due à un raccourcissement du cycle menstruel soit dans la première phase (phase de maturation du follicule ovarien), soit dans la deuxième phase (phase lutéale, correspondant à la dégénérescence du follicule transformé en corps jaune). Le raccourcissement de la phase de maturation du follicule correspond à une hyperactivité ovarienne, qui peut entraîner une absence d'ovulation. Le raccourcissement de la durée de vie du corps jaune, plus fréquent, se rencontre surtout à la puberté et lors de la préménopause. En période d'activité génitale, cette insuffisance lutéale s'observe lors du syndrome des ovaires polykystiques, en cas d'hyperprolactinémie (sécrétion excessive de prolactine) ou encore en cas de prise de micropilules.

Diagnostic

Pour déterminer laquelle des deux phases est raccourcie, il est nécessaire d'établir une courbe de température sur 3 cycles successifs et de réaliser un bilan hormonal. Ce bilan permet également de savoir si les cycles sont ovulatoires.

Traitement

Le raccourcissement de la première partie du cycle ne nécessite pas de traitement, sauf s'il n'y a pas d'ovulation : dans ce cas, l'administration d'hormones permet de déclencher celle-ci. Le traitement du raccourcissement de la deuxième phase du cycle (phase lutéale) repose sur l'administration de progestérone naturelle ou de progestatifs de synthèse et sur le traitement de la cause, lorsqu'il est possible.