persistance du foramen ovale

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Persistance d'un petit orifice présent chez le fœtus et situé presque au centre de la cloison interauriculaire séparant l'oreillette droite de l'oreillette gauche du cœur.

Le foramen ovale se ferme normalement à la naissance, mais demeure perméable chez 20 à 30 % des sujets adultes. Sa persistance n'entraîne aucun symptôme particulier et n'est parfois jamais découverte. Toutefois, elle peut être la source de complications importantes en cas de phlébite du membre inférieur. Le caillot formé dans la veine peut migrer dans l'oreillette droite puis, sous l'effet d'une pression anormale (embolie pulmonaire ou effort de toux), passer dans l'oreillette gauche, dans l'aorte et dans la circulation systémique, entraînant une occlusion artérielle. On parle alors d'embolie paradoxale. Les artères cérébrales sont les plus touchées : l'accident vasculaire cérébral peut provoquer une hémiplégie ou une aphasie. Le diagnostic de cette anomalie est assuré par l'échocardiographie transœsophagienne.