occlusion du nouveau-né

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Obstruction partielle ou totale des voies digestives du nouveau-né se traduisant par une interruption ou une non-apparition du transit intestinal.

Causes

Des malformations sont le plus souvent en cause. Certaines d'entre elles doivent être systématiquement diagnostiquées à la naissance (malformations anorectales, atrésie de l'œsophage). D'autres occlusions peuvent être dues à des infections sévères (entérocolite ulcéronécrosante).

Différents types d'occlusion

On distingue différents types d'occlusion en fonction de leur localisation et de l'anomalie qui les provoque.

Les atrésies de l'intestin grêle et du côlon sont des interruptions congénitales de ces organes.

L'entérocolite ulcéronécrosante du prématuré (inflammation de la muqueuse intestinale avec ulcères et plages de nécrose) concerne le plus souvent les enfants nés avant 32 semaines de grossesse ou ayant subi une réanimation difficile à la naissance. L'origine bactérienne ou virale de la maladie est discutée.

L'iléus méconial, caractérisé par la présence d'un volumineux amas de méconium (première selle du nouveau-né) épaissi, s'observe fréquemment dans le cadre de la mucoviscidose.

La maladie de Hirschsprung est une affection congénitale caractérisée par une absence d'innervation d'une partie du côlon qui inhibe le péristaltisme et empêche le transit de s'effectuer normalement.

Les occlusions duodénales concernent le segment supérieur de l'intestin.

Le volvulus total du grêle est une torsion de l'intestin grêle sur lui-même, qui risque d'entraîner rapidement une nécrose de cette portion de l'intestin.

Symptômes et signes

L'abdomen est ballonné lorsque l'obstacle intestinal est bas (occlusions coliques) ; il est plat dans les occlusions hautes, par exemple duodénales. Des vomissements bilieux peuvent se produire (entérocolite ulcéronécrosante, malrotation intestinale). Le retard ou l'absence d'émission du méconium s'observe également dans la maladie de Hirschsprung, la mucoviscidose, une atrésie de l'intestin grêle ou lorsque le côlon est de petite taille. En outre, l'occlusion, souvent douloureuse, provoque des cris chez l'enfant.

Diagnostic

Il repose sur l'examen clinique de l'enfant. Le toucher rectal est parfois utile pour mettre en évidence un rétrécissement du canal anal ou pour provoquer une émission de méconium, notamment dans la maladie de Hirschsprung.

La confirmation du diagnostic a lieu en milieu chirurgical spécialisé, où sont pratiqués les examens radiologiques complémentaires (radiographie simple de l'abdomen en première intention). Une biopsie rectale est nécessaire au diagnostic de la maladie de Hirschsprung.

Traitement et pronostic

Un traitement médical est souvent immédiatement mis en route : aspiration gastrique, traitement antibiotique, alimentation par perfusion intraveineuse, pose d'une sonde rectale dans certains cas. Le traitement chirurgical est indiqué en fonction de l’étiologie : détorsion de l'intestin grêle, ablation du segment lésé et abouchement des parties saines du tube digestif, etc. Le pronostic de ces interventions est généralement bon. Cependant, le traitement chirurgical des occlusions duodénales ne permet pas toujours la reprise immédiate du transit intestinal.

Voir : atrésie, maladie de Hirschsprung.