myosis

Pupille
Pupille

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Contraction de la pupille.

Un myosis peut être physiologique, quand le nerf parasympathique oculaire est excité par la lumière, ou pathologique, en cas de paralysie du nerf sympathique, notamment dans le syndrome de Claude Bernard-Horner, lié à une atteinte du plexus sympathique et caractérisé par un myosis, un ptôsis (chute de la paupière supérieure) et un enfoncement du globe oculaire dans l'orbite.

Un myosis peut aussi résulter d'un traitement : la pilocarpine, qui, en collyre, est myotique, est utilisée dans le traitement de certains glaucomes.