mouchage

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Évacuation des mucosités du nez par une expiration forcée, bouche fermée.

Au cours des rhinopharyngites des nourrissons et des jeunes enfants qui ne savent pas encore se moucher, les parents lavent les fosses nasales en faisant couler du sérum physiologique dans le nez ou en aspirant les sécrétions à l'aide d'un petit appareil spécial.

D'une manière rarissime, un mouchage trop fort peut provoquer une rupture de la fine lame osseuse qui sépare les fosses nasales de la cavité orbitaire, ce qui se traduit par un gonflement indolore des deux paupières et impose un traitement antibiotique et une surveillance.

Le mouchage postérieur est la retombée dans l'arrière-gorge des sécrétions des fosses nasales. Il entraîne une irritation, une toux et parfois une expectoration pouvant faire croire, faussement, à une infection trachéobronchique.