manométrie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Méthode de mesure et d'enregistrement des pressions qui règnent à l'intérieur d'un segment du tube digestif, essentiellement d'un sphincter.

La manométrie permet de détecter un certain nombre de maladies, organiques ou fonctionnelles. Elle représente un moyen d'étude important du fonctionnement du tube digestif. La technologie des appareils est complexe : un capteur perçoit des variations de pression à l'extrémité d'une sonde, puis l'information est conduite jusqu'à un appareil enregistreur. Le choix des capteurs et des modes d'enregistrement dépend des organes explorés.

Différents types de manométrie

La manométrie anorectale explore les troubles de la défécation : incontinence, constipation grave, et aide à diagnostiquer la maladie de Hirschsprung. Une sonde comportant plusieurs ballonnets est introduite par voie basse. Certains de ces ballonnets, gonflables, servent à stimuler la paroi du rectum. Les autres captent les pressions et permettent d'explorer les contractions anorectales. L'examen, qui dure de 30 à 45 minutes, entraîne un léger inconfort. Il ne nécessite pas d'être à jeun mais un lavement préalable est demandé.

La manométrie œsophagienne sert à diagnostiquer l'achalasie (défaut de relâchement d'un sphincter de l'œsophage) ainsi que d'autres troubles, plus rares, de la motricité digestive, tels que des spasmes douloureux pouvant faire croire à un angor. Une sonde-manomètre est introduite dans l'œsophage et les pressions sont enregistrées au cours des mouvements de déglutition. Cet examen requiert le jeûne préalable mais ne nécessite pas d'anesthésie. Sa durée est de 30 à 45 minutes.

La manométrie de l'intestin grêle permet de dépister certaines maladies rares de cet organe. L'examen comporte le passage par le nez, puis l'ingestion d'une sonde-manomètre. On attend ensuite que les mouvements spontanés de l'estomac et de l'intestin conduisent l'extrémité de la sonde dans l'intestin grêle. Les variations de pression liées aux mouvements de l'intestin grêle sont alors longuement enregistrées. L'examen est déplaisant et fastidieux, mais non douloureux. Il ne nécessite ni jeûne, ni préparation, ni anesthésie et dure plusieurs heures.