méthadone

Méthadone
Méthadone

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Analgésique de synthèse, voisin de la morphine, proposé pour le sevrage des héroïnomanes.

La méthadone permet d'éviter les symptômes du sevrage (tremblements, transpiration, agitation, sensation de malaise, etc.) chez les héroïnomanes et leur assure une possibilité de réinsertion sociale en dehors de l'utilisation de drogues illégales. Sa délivrance, sa posologie et l'évaluation de l'efficacité du traitement doivent être assurées dans un centre spécialisé. Aux Pays-Bas, la méthadone est distribuée gratuitement, sur prescription médicale, dans des dispensaires spécialisés ; elle y est également en vente, sur ordonnance, dans les pharmacies, de même qu'en Belgique et en France.

Ce traitement exige une importante participation du toxicomane, qui devient en partie dépendant de l'équipe soignante (distribution quotidienne du produit, surveillance d'éventuels effets indésirables ou d'un surdosage, etc.). Il est conduit sur plusieurs mois, voire plusieurs années, et son arrêt dépend de l'évolution psychique du malade.

Les principes et les résultats de ce mode de sevrage sont très controversés, tant du point de vue éthique que pharmacologique (il est possible que les effets secondaires du sevrage de la méthadone soient plus graves que ceux de l'héroïne). Certains y voient cependant un mode de prévention du sida chez les toxicomanes par la réduction de l'emploi clandestin de seringues infectées par le V.I.H.

Il existe d’autres traitements de substitution (buprénorphine).

Méthadone
Méthadone