mésentère

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Repli du péritoine reliant le jéjunum et l'iléon (portions de l'intestin grêle) à la paroi postérieure de l'abdomen.

Le mésentère est une membrane séreuse plissée ; il est parcouru par les nerfs et les vaisseaux sanguins et lymphatiques destinés à l'innervation et à la vascularisation de l'intestin grêle.

Pathologie

Le mésentère peut être le siège d'adénites (inflammation des ganglions lymphatiques), d'origine virale, bactérienne ou allergique, et de tumeurs kystiques ou solides. Les kystes sont en général d'origine congénitale tandis que les tumeurs solides, bénignes ou malignes, s'observent surtout chez l'adulte après 40 ans. La complication la plus fréquente de toutes les tumeurs du mésentère est l'occlusion intestinale. Enfin, l'infarctus mésentérique, au pronostic sévère, correspond à la nécrose d'un segment intestinal, due à une oblitération artérielle.