Identifiez-vous ou Créez un compte

maladie des laxatifs

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Affection liée à la prise massive de laxatifs (phénolphtaléine ou anthraquinones).

La maladie, rare, survient chez des personnes, généralement des femmes, obsédées par le besoin d'aller sans arrêt à la selle, par exemple par désir d'amaigrissement ou par phobie de la constipation.

Elle se manifeste par un état de maigreur chronique, associé à une déshydratation et à une sécheresse des muqueuses, ainsi que par une pigmentation sombre de la peau. Les analyses biologiques montrent une déperdition de sodium et surtout de potassium, cette dernière carence pouvant être à l'origine de troubles cardiaques et rénaux graves. Le diagnostic repose sur le comportement du malade et la présence de laxatifs dans les selles, déterminée par analyse chimique.

Le traitement consiste en l'arrêt des laxatifs, en l'apport de potassium et en la mise en route d'un léger traitement de la constipation, quand elle existe. Une prise en charge psychiatrique est souvent nécessaire pour éviter les récidives. Le pronostic est relativement sévère.