infiltration thérapeutique

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Injection à l'aide d'une aiguille d'une substance médicamenteuse ou anesthésique dans une structure anatomique délimitée.

Une infiltration a pour but de rendre la substance injectée, ainsi concentrée sur la région à traiter, plus efficace que si elle était administrée par voie générale. Certaines substances – comme l'acide osmique ou les substances radioactives, utilisés pour détruire une membrane synoviale malade – ne peuvent être administrées qu'en infiltration.

L'infiltration anesthésique est une anesthésie locale réalisée par injection de procaïne au contact d'un ou de plusieurs troncs nerveux. L'anesthésie péridurale est un exemple d'infiltration anesthésique.

L'infiltration intra-articulaire à base de produits anti-inflammatoires (corticostéroïdes) est indiquée en cas de rhumatisme. Ce traitement est d'autant plus utile que le nombre d'articulations douloureuses à infiltrer est réduit.

Les infiltrations sont simples à réaliser lorsque l'articulation est d'accès facile (genou, coude, canal carpien, etc.). Elles ne sont en général pas douloureuses. Une infiltration dans l'articulation de la hanche ou les disques intervertébraux, plus difficiles à atteindre, peut nécessiter un contrôle radiographique, la progression de l'aiguille étant suivie sur écran.