incongruence

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Manque d’adaptation entre deux surfaces articulaires en contact.

L’incongruence peut être naturelle. C’est parfois le cas des articulations de l’épaule ou du genou : les ménisques au genou et le bourrelet à l’épaule rétablissent alors la congruence. Il semble qu’un certain degré d’incongruence soit favorable à une bonne lubrification articulaire : le liquide passe mieux entre les surfaces. Une congruence totale pourrait entraîner une arthrose.

D’autre part, l’incongruence peut être due à une fracture articulaire mal réduite (incongruence post-traumatique). Dans ce cas, il existe aussi une possibilité d’arthrose.

Ce terme définit également la qualité de l’affrontement entre deux fragments fracturés.