impulsion

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Besoin irrésistible d'accomplir un acte désadapté, absurde ou antisocial.

On rencontre des impulsions dans le cadre de certains troubles de la personnalité (personnalité antisociale, état limite, etc.), au cours de certains comportements (toxicomanie, addictions, kleptomanie et autres conduites à risque), au cours de maladies psychiatriques (troubles obsessionnels compulsifs, hyperactivité, psychoses, troubles déficitaires, etc.) et dans certaines maladies neurologiques (épilepsie, maladies tumorales ou dégénératives, etc.)

On différencie les impulsions réflexes, qui sont automatiques (arriération, épilepsie, confusion), du comportement impulsif, dans lequel le sujet reste conscient. En ce cas, il peut soit rechercher le passage à l'acte (délire passionnel, suicide mélancolique), soit lutter contre lui. On parle alors de compulsion, état qui se rencontre aussi chez des sujets normaux en situation de crise.

Dans les cas aigus, les neuroleptiques et l'hospitalisation visent à inhiber les décharges pulsionnelles. Dans les cas non dangereux pour la personne ou l'entourage, la psychothérapie peut réduire des charges émotionnelles trop intenses, voire dénouer un conflit inconscient.