hyalinose cutanéomuqueuse ou lipoïdoprotéinose ou maladie d'Urbach-Wiethe

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Affection de la peau et des muqueuses, infiltrées progressivement par une substance hyaline anormale (vitreuse et inerte).

La hyalinose cutanéomuqueuse, extrêmement rare, est héréditaire et se manifeste dès les premiers mois de la vie. La peau perd sa souplesse et s'épaissit, la voix devient rauque (atteinte de la muqueuse du larynx), la déglutition difficile (atteinte de la muqueuse du pharynx). Plus tard peuvent survenir des convulsions et une arriération mentale. Le traitement ne peut que soulager certains symptômes (antiseptiques cutanés).