engelure

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Rougeur des extrémités (mains, pieds, nez, oreilles) due au froid.

L'engelure ne doit pas être confondue avec la gelure, accident aigu grave résultant d'une exposition à un froid intense (chez les alpinistes, par exemple).

Généralement déclenchées par un temps froid et humide, les engelures affectent plutôt les femmes et les enfants. Souvent associées à une acrocyanose (trouble de la circulation sanguine responsable d'une cyanose des extrémités), elles sont dues à la fois à une diminution du débit sanguin dans les artérioles par vasoconstriction et à une accumulation du sang dans le système veineux de retour.

Elles se caractérisent par des plaques rouge violacé, épaisses, froides, très douloureuses. À court terme, elles peuvent se compliquer de fissures, d'ulcérations ou de cloques entraînant une gêne au travail manuel ou à la marche. Les troubles commencent avec l'automne et s'arrêtent progressivement au printemps.

Traitement et prévention

Il n'y a pas de traitement radical des engelures ; on conseille les bains chauds et froids (sans températures extrêmes) en alternance, des massages doux à l'alcool camphré, des applications de pommades grasses, la prise de vitamines et de vasodilatateurs. En revanche, pendant la période froide, la prévention est essentielle : protection contre le froid et suppression des vêtements trop serrés, qui ralentissent la circulation sanguine.

Voir : acrocyanose.