embryoscopie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Examen direct de l'embryon entre la 9e et la 11e semaine d'aménorrhée.

L'embryoscopie se pratique chez les femmes enceintes qui ont déjà eu un enfant atteint de malformations des membres ou d'une fente labiopalatine (bec-de-lièvre) pour dépister ce type de malformations.

Un tube à fibres optiques est introduit dans l'utérus, soit par voie vaginale, soit par voie abdominale. Amené au contact des membranes enveloppant l'embryon, l'instrument permet de voir celui-ci par transparence sans pénétrer dans la cavité ovulaire. L'examen, pratiqué sous anesthésie locale, est indolore et ne dure que quelques minutes. Effectué en milieu hospitalier spécialisé, il exige ensuite, par prudence, un repos de 24 heures. Le risque de fausse couche est de l'ordre de 5 à 10 %.