ecstasy

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Substance de structure proche de l'amphétamine et de la mescaline, utilisée comme stupéfiant en raison de ses effets euphorisants et psychostimulants.

L'ecstasy stimule la sécrétion de sérotonine, médiateur chimique des centres nerveux et en particulier de l'hypothalamus. Son mode d'administration est oral.

La toxicité de l'ecstasy est accrue chez les sujets atteints d'insuffisance cardiaque ou rénale, souffrant d'hypertension artérielle ou d'hyperthyroïdie et chez les femmes enceintes ou allaitant. De plus, elle entraîne un état de dépendance et souvent des épisodes psychotiques aigus, un état dépressif, une hépatite et une insuffisance rénale. Elle favorise l’apparition de troubles psychotiques au long cours chez les sujets prédisposés.