Identifiez-vous ou Créez un compte

cellule de Langerhans

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Cellule cutanée jouant un rôle de défense immunitaire.

Les cellules de Langerhans sont disséminées au sein des autres cellules de l'épiderme (kératinocytes). Elles sont capables de phagocytose (ingestion et destruction de particules étrangères et de micro-organismes ayant pénétré dans la peau). Leur fonctionnement est intégré au système immunitaire : elles sont activées par les anticorps et activent elles-mêmes les globules blancs du type lymphocyte T auxiliaire, qui jouent un rôle immunitaire majeur. Elles interviennent également dans les réactions allergiques cutanées.

Pathologie

Les rayons U.V. et certains médicaments dermatologiques (corticostéroïdes en pommade) inhibent l'action des cellules de Langerhans et, par conséquent, les défenses immunitaires cutanées. Cette altération peut engendrer un certain nombre de maladies réunies jusqu'ici sous le terme d'histiocytose X et qui comprennent le granulome éosinophile (lacune osseuse), la maladie de Hand-Schüller-Christian (diabète insipide, exophtalmie, xanthomes cutanés et lésions osseuses) et la maladie de Letterer-Siwe (lésions de la peau, du poumon, de la rate et du foie).