calciurie

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Quantité de calcium éliminée dans les urines.

Les urines destinées à une mesure de la calciurie doivent être recueillies dans un bocal décalcifié, fourni par le laboratoire qui réalise l'examen. Chez le sujet normal, la calciurie des 24 heures ne doit pas être supérieure à 300 milligrammes chez l'homme, à 250 chez la femme.

L'hypercalciurie (élévation anormale de la calciurie) peut révéler une lithiase (présence de calculs rénaux). Elle peut être due à une hypercalcémie (augmentation pathologique du taux de calcium dans le sang) provoquée par certaines affections : hyperparathyroïdie primaire (augmentation de l'activité des glandes parathyroïdes), cancer ostéolytique (cancer au cours duquel les os sont détruits), hypersécrétion de l'hormone de croissance (responsable d'une acromégalie), intoxication à la vitamine D, maladie du foie (dégénérescence hépatolenticulaire), maladie de système (sarcoïdose). Certains traitements par diurétiques (furosémide) entraînent parfois une hypercalciurie.

L'hypocalciurie (baisse de la calciurie) n'a pas de symptômes spécifiques. Très rare, elle s'observe dans les hypoparathyroïdies, lors de certaines affections des os (ostéomalacie), d'insuffisances rénales chroniques sévères ou encore au cours de traitements par des diurétiques thiazidiques.