bâillement

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Réflexe consistant en une ouverture large et involontaire de la bouche, avec inspiration accompagnée d'une dilatation du pharynx, puis expiration associée à des mouvements de contraction de la face.

Le bâillement a une signification et un mécanisme neurologique mal connus. Il est habituellement lié à l'assoupissement ou à l'ennui. Il entraîne une diminution de l'acuité auditive, liée à l'obturation momentanée de la trompe d'Eustache. Toutefois, le bâillement est parfois le signe d'un trouble neurologique. Un bâillement excessif peut apparaître au cours des maladies du système nerveux central qui atteignent le tronc cérébral. C'est le cas de l'hypertension intracrânienne. Un bâillement peut s'observer aussi lors d'une encéphalite, d'une méningite, avant certaines crises d'épilepsie et également quand le débit sanguin cérébral est bas.