artérialisation

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Transformation du sang veineux en sang artériel par échanges gazeux (oxygène et gaz carbonique) à travers la membrane alvéolocapillaire entre l'alvéole pulmonaire et le réseau capillaire lors du passage du sang.

Au cours de l'artérialisation, l'oxygène, véhiculé au fond de l'alvéole pulmonaire par les mouvements inspiratoires, se diffuse vers le sang des capillaires sanguins de la petite circulation. Effectuant un trajet rigoureusement inverse, la vapeur d'eau et le gaz carbonique, produits par la chaîne respiratoire cellulaire, se diffusent des capillaires vers les alvéoles pour être rejetés dans l'air ambiant lors de l'expiration. À la suite de ces échanges, le sang artériel est plus riche en oxygène que le sang veineux et moins riche en gaz carbonique.

Des troubles de l'artérialisation peuvent provoquer dans les tissus une hypoxie (diminution du taux d'oxygène) et une hypercapnie (augmentation du taux de gaz carbonique).

Voir : hématose, respiration.