aphrodisiaque

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Substance destinée à stimuler le désir et à améliorer les performances sexuelles, de manière réelle ou supposée.

L'alimentation a de tout temps fourni les principaux aphrodisiaques (ginseng, gingembre, piment, truffe, huîtres, alcool à petites doses). Leur efficacité, non prouvée, semble le plus souvent relever de la « pensée magique » (qui attribue arbitrairement des vertus imaginaires à une substance neutre). D'autres produits (préparations hormonales, extrait thyroïdien à faible dose ou yohimbine, un alcaloïde extrait de l'écorce de yohimbehe, un arbre d'Afrique de l'Ouest) peuvent avoir une action transitoire, mais ils ne sont pas sans effets indésirables. Certains peuvent mener aux confins de la toxicomanie (anxiolytiques ou psychostimulants comme l'ecstasy), voire occasionner des empoisonnements graves (cantharide). L'alcool et le tabac, souvent considérés comme des stimulants, ont à long terme une action nocive sur le fonctionnement génital.