angiodermite purpurique et pigmentée ou dermite ocre des jambes

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Affection cutanée fréquente, caractérisée par une pigmentation bilatérale et symétrique de la partie inférieure des jambes.

Causes

L'angiodermite purpurique et pigmentée est due à une hypertension veineuse, secondaire à des varices, ou à des troubles liés à une phlébite. Cette hypertension entraîne la sortie hors des vaisseaux sanguins de globules rouges, et le dépôt sous-cutané du pigment ferrique contenu dans ces derniers, responsable de la pigmentation. La maladie se caractérise par l'apparition progressive de plaques colorées, ocre ou brunâtres, plus ou moins étendues. Elle peut se compliquer d'atrophie, de surinfection bactérienne et d'ulcères de la jambe.

Traitement

Le traitement repose sur l'antisepsie cutanée, jointe à une cure médicale ou chirurgicale de l'insuffisance veineuse.