Réunion de concertation polyvalente (RCP)

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Consultation réunissant les spécialistes de plusieurs disciplines, en vue de choisir le protocole de traitement le plus indiqué pour chaque cas de cancer, permettant de donner les meilleures chances de guérison, avec le minimum d’inconvénients pour le malade.

Une réunion de concertation polyvalente repose souvent sur des protocoles complexes comportant plusieurs étapes faisant appel à diverses disciplines (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie et autres traitements médicaux, soins de confort, soutien psychologique). Un spécialiste est désigné pour réaliser chaque étape en coordination avec les autres et une nouvelle RCP est réalisée à chaque fois que l’évolution le justifie.

La RCP comprend au minimum un chirurgien compétent dans la discipline, un radiothérapeute, un oncologue (cancérologue) médical, un spécialiste d’organes (gynécologue, ORL, pneumologue, urologue, etc.), un anatomo-pathologiste, un radiologue, un psychologue et éventuellement un interniste, un nutritionniste, la surveillante et l’interne du service. Le médecin traitant est invité et, s’il ne peut se déplacer, son avis peut être demandé par téléphone.

La RCP vérifie que le dossier est complet, s’assure qu’une consultation d’annonce a eu lieu. Elle discute de la stratégie thérapeutique, prend les rendez-vous. Elle explique au malade et à ses proches les différentes étapes du traitement, répond à ses questions et tient compte de son avis. Un compte-rendu est rédigé, incorporé au dossier médical personnel du malade et adressé rapidement à son médecin généraliste par Internet ou par télécopie.

En France, l’avis de la RCP est obligatoire depuis le Plan Cancer pour tous les patients atteints.