Identifiez-vous ou Créez un compte

signe de Babinski

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Anomalie d'un réflexe cutané du pied, traduisant une lésion du système nerveux.

Le signe de Babinski sert à dépister une lésion du système nerveux central (moelle épinière et encéphale). Plus précisément, la lésion siège sur la voie pyramidale, faisceau de fibres nerveuses motrices qui descend du cortex cérébral jusqu'à différents niveaux de la moelle et qui commande la motricité des muscles du squelette. Lors des accidents vasculaires cérébraux, le signe de Babinski se manifeste du côté paralysé. Il est bilatéral au cours des paraplégies et des hémorragies méningées. Il apparaît quand on frotte le bord externe de la plante du pied, du talon vers les orteils, avec une pointe émoussée : le gros orteil subit une extension vers le haut, lente et complète ; les autres orteils s'étendent parfois en éventail. C'est l'inverse du réflexe normal, au cours duquel le gros orteil doit se mettre en flexion, vers le bas, et la voûte plantaire se creuser. Parfois, le signe de Babinski n'apparaît que quand on frotte la face interne du tibia ou quand on pince le tendon d'Achille, mais sa signification est la même.