Identifiez-vous ou Créez un compte

œstrone ou estrone ou folliculine

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Hormone stéroïde sécrétée principalement chez la femme par l'ovaire, ayant un rôle métabolique en tant qu'œstrogène et dont l'existence après la ménopause témoigne de la conversion des androgènes.

L'œstrone est l'un des trois œstrogènes : elle peut se convertir facilement en œstradiol et est, comme lui, dégradée sous forme d'œstriol. L'œstrone est sécrétée, sous l'influence des hormones folliculostimulante et lutéinisante (F.S.H. et L.H.), par la paroi des follicules ovariens pendant la période d'activité génitale de la femme. Son taux plasmatique croît pendant la première moitié du cycle et décroît pendant la seconde moitié. Après la ménopause, l'œstrone est fabriquée à partir des androgènes sécrétés par les glandes corticosurrénales. Cette synthèse s'effectue dans le tissu adipeux.

Utilisation diagnostique

L'œstrone est parfois dosée dans le sang lorsqu'on suspecte un déséquilibre dans la sécrétion des œstrogènes, son taux étant corrélé à celui de l'œstradiol.