état de mal

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

État pathologique caractérisé par la succession de crises propres à une maladie, sans retour à l'état normal entre les crises, ou par la prolongation d'une crise.

On parle surtout d'état de mal dans le cas de l'asthme et de l'épilepsie et, dans une moindre mesure, dans celui de la migraine.

L'état de mal asthmatique, ou asthme aigu grave, débute comme une crise d'asthme (gêne respiratoire intense), mais celle-ci ne s'arrête pas et les traitements usuels sont inefficaces. Cette détresse respiratoire aiguë impose un traitement d'urgence en service de réanimation, qui fait appel à l'administration d'oxygène, de théophylline et de corticostéroïdes à fortes doses pour dilater les bronches.

L'état de mal épileptique est souvent dû à un arrêt brutal du traitement chez un malade épileptique, éventuellement associé à une prise d'alcool. Les crises (raideurs, convulsions, perte ou altération de la conscience) se répètent presque sans interruption, sans que le malade reprenne même parfois conscience entre deux crises. Le traitement par antiépileptiques à fortes doses est pratiqué en urgence dans un service de réanimation.

L'état de mal migraineux se caractérise par une crise de violents maux de tête qui se prolonge au-delà de la durée habituelle chez le malade. Cette crise peut nécessiter un traitement par perfusion d'analgésiques à fortes doses en milieu hospitalier.