Identifiez-vous ou Créez un compte

Théocrite

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète grec (Syracuse ? v. 315 – 250 av. J.-C.).

Il a séjourné à Alexandrie, à la cour de Ptolémée Philadelphe et à Cos, où il composa l'essentiel de son œuvre. Il reste de lui, sous le titre d'Idylles, un recueil de poèmes aux formes et aux thèmes variés : mimes dialogués (les Syracusaines), monologue lyrique (les Magiciennes), épopées miniatures (les Dioscures), éloges, épigrammes et, surtout, poèmes bucoliques (Chevrier et berger). Certains textes sont apocryphes. Les pièces les plus connues évoquent la nature, l'amour et la poésie, mais ses bergers ne sont pas aussi idéalisés que ceux des églogues de Virgile et des poètes qui se réclament de lui. Son expression virtuose, dans un style vif et coloré, savant et expressif, fait de Théocrite le meilleur représentant d'un genre qu'il a créé.