Identifiez-vous ou Créez un compte

José Juan Tablada

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain mexicain (Mexico 1871 – New York 1945).

Il réunit ses satires politiques dans Tirs à blanc (1910) et fut à l'origine de la Revista moderna, principal organe du modernisme littéraire mexicain. Poète postmoderniste (le Florilège, 1894), il inventa la lyrique « synthétique » (Un jour, poèmes synthétiques, 1919), introduisit la poésie japonaise au Mexique (Au soleil, sous la lune, 1918), puis revint à des thèmes mexicains (La Feria, 1928). Il écrivit aussi ses souvenirs et un roman (la Résurrection des idoles, 1924).