Identifiez-vous ou Créez un compte

Louis Claude de Saint-Martin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Amboise 1743 – Aunay 1803).

Initié à l'illuminisme, il se présenta comme le « philosophe inconnu » dans Des erreurs et de la vérité (1775). De conception plus spiritualiste est son Tableau naturel des rapports qui unissent Dieu, l'homme et l'Univers (1782). Sous l'influence de Swedenborg et celle de Jakob Böhme, un sentimentalisme religieux imprègne les versets poétiques de l'Homme de désir (1790), Ecce homo (1792) et le Nouvel Homme (1796). Partisan d'une théocratie, il présenta la Révolution comme un châtiment divin, dans la Lettre à un ami ou Considérations politiques, philosophiques et religieuses sur la Révolution française (1796). Le Crocodile (1799), poème épico-magique en 102 chants, De l'esprit des choses (1800), le Ministère de l'homme inconnu (1802), Œuvres posthumes (1807) et Mon portrait historique et philosophique (1962) complètent l'œuvre, distincte de celle des autres illuministes par son souffle poétique et qui influença la formation de la sensibilité romantique.