Identifiez-vous ou Créez un compte

André Langevin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain québécois (Montréal 1927).

Orphelin, marqué par son éducation dans un asile-prison, il traite dans ses romans (Évadé de la nuit, 1951 ; Poussière sur la ville, 1953) de l'inquiétude existentielle, des crises d'identité et du désespoir, thèmes sur lesquels se greffe celui d'une crise religieuse (le Temps des hommes, 1956). Après un long silence, l'Élan d'Amérique (1972) et Une chaîne dans le parc (1974) traduisent la souffrance et la violence de l'homme contemporain en un style tendu et dépouillé.