José Francisco de Isla

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain espagnol (Vidanes 1703 – Bologne 1781).

Jésuite, prédicateur fameux, il acheva sa vie en Italie, après avoir été expulsé d'Espagne (1767). Admirateur de la philosophie rationaliste et de la physique moderne (de Descartes à Hobbes), il doit sa renommée à son roman Frère Géronde de Campazas (1758-1767), où il ridiculise la mauvaise éloquence religieuse. Sa traduction du Gil Blas de Lesage (1787-88) eut un succès considérable en Espagne.