Identifiez-vous ou Créez un compte

Alfred Faraj

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Dramaturge égyptien (1926 – 1987).

Enseignant l'anglais, journaliste, il s'est lancé dans une carrière théâtrale et a écrit de nombreuses pièces en dialecte comme en arabe littéraire, de facture très moderne, s'inspirant fréquemment de l'histoire arabe et des Mille et Une Nuits pour évoquer des questions politiques et de société actuelles (le Barbier de Bagdad, 1963 ; Sulaymân al-Halabî, 1964 ; al-Zîr Sâlim, 1967 ; 'Alî Janâh al-Tabrîzî et son valet Quffa, 1968).