Identifiez-vous ou Créez un compte

Zhong Acheng, dit A Cheng

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain chinois, nouvelliste et chroniqueur (Pékin 1949).

Issu d'une famille d'intellectuels pékinois, il subit un exil de dix ans (1968-1978) dont une grande partie au Yunnan : il en tire parti en se faisant conteur professionnel. Cette expérience lui inspire sa trilogie romanesque, le Roi des échecs (1984), le Roi des arbres et le Roi des enfants (1985), qui connaît un grand succès pour son « primitivisme », dans le cadre nouveau de la littérature de « recherche des racines ». Fixé aux États-Unis depuis 1986, il continue d'exploiter cette première veine : taoïsme, confucianisme et bouddhisme, nature et tradition. Il écrit également des historiettes (Perdre son chemin) et des chroniques se rapportant à la vie quotidienne pendant et après la Révolution culturelle. Il est aussi l'auteur d'un essai sur la pensée et l'esprit chinois (le Roman et la vie).