Tournée

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des films ».

Comédie dramatique et musicale de Mathieu Amalric, avec Mathieu Amalric (Joachim Zand), Mimi le Meaux, Julie Atlas Muz, Evie Lovelle, Dirty Martini, Kitten on the Keys, Roky Roulette.

  • Scénario : Mathieu Amalric, Philippe Di Folco, Marcelo Novais Teles & Raphaëlle Valbrune
  • Photographie : Christophe Beaucarne
  • Montage : Annette Dutertre
  • Décor : Stéphane Taillasson
  • Pays : France/Allemagne
  • Date de sortie : 2010
  • Son : Couleurs
  • Durée : 1h51
  • Prix : Prix de la mise en scène, Cannes 2010

Résumé

Joachim Zand, ancien producteur de télévision à succès, tente un retour au spectacle : il revient des États-Unis avec une troupe de strip-teaseuses qui pratiquent le New Burlesque, genre florissant en Amérique mais inconnu en France. Plus proches des héroïnes felliniennes que des girls du Crazy Horse, les filles conquièrent le public provincial de la tournée que Zand a organisée, entre Le Havre et La Rochelle, grâce à leur abattage, l'humour de leurs prestations et l'inventivité de leurs numéros. La troupe fait une pause dans son spectacle et se retrouve dans l'île d'Aix déserte, avant de repartir sur les routes.

Commentaire

Comment, avec des éléments aussi misérabilistes – un producteur minable, qui a connu des jours meilleurs, des filles plus proches de la maturité triomphante que de l'adolescence et à l'opulence physique hors de tous les canons de beauté admis – réussir un film aussi enjoué et optimiste ? En jouant le jeu, en accentuant le décalage entre cet homme fragile, en butte à tous les tracas, ses anciens amis qui le repoussent, ses enfants qui lui tombent sur les épaules au pire moment, et ces filles d'une santé extraordinaire, qui inventent chaque soir sur scène des numéros d'une succulente vulgarité, et acceptent en riant les hôtels bas de gamme et les hangars sinistres. Mathieu Amalric filme tout son petit monde, lui compris, comme s'il était la réincarnation de John Cassavetes, fait croire qu'il improvise, même si tout est écrit au plus près, parvient à tenir, comme un jazzman inspiré, la note qu'il a trouvée. Et l'émotion naît, le temps d'une étreinte avec une de ces créatures si généreuses, ou d'une échappée dans une île hors saison. L'acteur a signé là un film totalement atypique, bien dans sa manière.